Travailler par grand froid

Les prévisions météorologiques annoncent des froids polaires pour les prochains jours… Dans le secteur du gardiennage, de nombreux agents sont amenés à effectuer des prestations à l’extérieur.
QUE DOIT PRÉVOIR L’EMPLOYEUR ?
1. Il doit fournir des vêtements de travail adaptés à la saison (manteau ou équivalent, écharpe,…)
2. Il doit effectuer une analyse de risques des différents postes sur lesquels des agents sont présents. Selon les résultats de cette analyse, l’employeur devra mettre en place des mesures de prévention, comme un système de chauffage, des vêtements adaptés, un suivi médical, l’information des travailleurs, etc.
3. En cas de grand froid, l’employeur doit prendre des mesures afin que son personnel ne soit pas exposé au froid, ou que cette exposition soit réduite au minimum.
Ces mesures peuvent consister en : 
-    des appareils de chauffage mobiles ; 
-    des méthodes de travail alternatives, où l’exposition au froid est limitée au maximum ; 
-    une adaptation des horaires, afin que les travailleurs soient exposés moins longtemps au froid ; 
-    des vêtements chauds ; 
-    des boissons chaudes gratuites.
Entre le 1er novembre et le 31 mars, les lieux de travail ouverts et en plein air doivent disposer de dispositifs de chauffage en suffisance. Lorsque les conditions climatiques l’exigent, et en tout cas quand la température extérieure est inférieure à 5 °C, ces dispositifs doivent être mis en marche. Ils peuvent également être installés dans des locaux, dans des constructions provisoires ou à d’autres endroits, afin de permettre aux travailleurs de se réchauffer périodiquement.
Pour toute information, n’hésitez pas à contacter vos délégués CSC, particulièrement celles et ceux qui siègent au Comité de Protection et Prévention du Travail (CPPT) ou en délégation syndicale.