Actualités du secteur de l'industrie alimentaire

miniature industrie alimentaire 1
Les syndicats et les employeurs de l’industrie alimentaire sont arrivés à un projet d’accord sectoriel. Après une longue journée de négociation, ils ont pu conclure un accord sectoriel pour tous les ouvriers du secteur (y compris les boulangeries). En tant que CSC, nous avions particulièrement mis l’accent sur la hausse du pouvoir d’achat (avec aussi bien une augmentation des salaires minimums qu’une marge pour des négociations dans les entreprises), ainsi que sur la stimulation de la concertation d’entreprise au sujet du travail faisable. Les récentes mesures gouvernementales ont réduit notre champ d’action mais nous estimons avoir engrangé suffisamment d’avancées sur ces deux éléments et nous sommes donc satisfaits du résultat. On ne pourra cependant parler d’un accord sectoriel que quand cet accord sera approuvé par toutes les organisations. C’est maintenant à nos délégués de se prononcer sur cette proposition d’accord.
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 1
Le 1er janvier 2017, les salaires de l’industrie alimentaire seront augmentés de 1,12%. Tous les salaires seront adaptés au 1er janvier : aussi bien les salaires minimums que les salaires réels plus élevés dans les entreprises. L’indexation des salaires est inférieure à l’inflation, étant donné que le saut d’index du gouvernement a toujours un impact en 2017.
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 2
Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Pour les ouvriers de l’industrie alimentaire, cela signifie qu’ils recevront leur prime de fin d’année. Dans certaines entreprises, une prime brute est également payée en décembre. Ci-dessous, nous vous expliquons qui a droit à la prime de fin d’année et à la prime brute, et à combien elles s’élèvent.
En savoir plus
Image asthme boulanger
La farinose, ou l’asthme du boulanger, est une maladie professionnelle bien connue dans les boulangeries. Elle est causée par l’inhalation de poussières de farine. La maladie peut avoir de graves conséquences. Une campagne d’inspection menée auprès des boulangeries artisanales de la province d’Anvers en 2014 a montré que peu de mesures préventives sont prises en vue d’éviter la farinose. Pourtant, il existe un éventail de techniques simples qui permettent de réduire considérablement les poussières de farine dans l’air ambiant et ainsi le risque de l’asthme du boulanger.
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 2
Dorénavant, chaque jeune travailleur de moins de 26 ans peut suivre des formations supplémentaires via l’IFP, durant les 12 premiers mois de service. Le secteur prévoit un budget de 2500 euros par jeune, ce qui leur permet de suivre des formations via l’IFP, l’institut de formation du secteur. Il peut s’agir de formations techniques, logistiques, linguistiques ou informatiques, des formations en sécurité de la chaîne alimentaire, ...
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 1
AVR. 21

Enregistrement des présences dans le secteur de la viande

Depuis le 1er janvier 2016, l’enregistrement des présence est obligatoire dans l’industrie de la viande. Les abattoirs, entreprises de préparation et de produits de viande ainsi que les ateliers de découpe relevant des commissions paritaires 118 et 119, doivent désormais enregistrer tous les membres du personnel présents dans l’entreprise. L’enregistrement vaut pour les travailleurs propres, mais également pour tout le personnel des sous-traitants. Il en va de même pour les indépendants exerçant des activités dans la viande.
miniature industrie alimentaire 1
Ce mercredi 30 mars, le Secrétaire d’Etat à la Lutte contre la Fraude, Bart Tommelein, annoncera l’instauration de l’enregistrement des présences dans l’industrie de la viande. La CSC Alimentation et Services se réjouit de l’instauration de cette mesure dans la lutte contre la fraude sociale. "Mais la lutte contre la fraude sociale continue. Un bon suivi et un contrôle sévère restent indispensables," dit Bart Vannetelbosch, secrétaire national de la CSC Alimentation et Services.
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 2
Depuis le 1er janvier 2016, les travailleurs qui entrent directement en contact avec des denrées alimentaires doivent soumettre tous les 3 ans un certificat médical attestant de leur aptitude à travailler avec des denrées alimentaires. Parallèlement, l’examen médical obligatoire pour ces travailleurs a été supprimé. Les frais liés au contrôle médical peuvent ainsi devenir à charge du travailleur. Afin d’éviter cela, nous avons conclu un accord avec les employeurs du secteur, à l'initiative de la CSC . Nous recommandons que l’examen médical soit toujours effectué par le médecin du travail. Si ce n’est pas possible exceptionnellement, les frais en vue d’obtenir le certificat seront à charge de l’employeur.
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 1
L’accord sectoriel 2015-2016 de l’industrie alimentaire comprend une série de modalités importantes concernant le secteur de la viande. Il s’agit d’un compromis à l’issue de négociations laborieuses : pour certaines fonctions de la viande, le salaire minimum pour les nouveaux travailleurs ne serait pas augmenté de 0,07 euro. Il s’agissait d’une revendication des employeurs. Nous avons toutefois réussi à limiter le nombre de fonctions. Pour les syndicats, ce point n’était acceptable que si le secteur faisait des efforts en vue de regrouper dans l’avenir l’ensemble des activités de la viande au sein de la commission paritaire de l’industrie alimentaire.
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 1
L’employeur est tenu de rembourser une partie des frais de déplacement domicile-lieu de travail. Les montants dépendent du mode de transport utilisé. Les interventions sont basées sur le prix des cartes-train de la SNCB. Celles-ci ont augmenté de 1,41 % le 1er février 2016. Les interventions dans les frais de déplacement augmentent donc autant. Vous trouverez ici la nouvelle feuille des frais de transport comprenant le nouveau tableau des interventions. 

Attention : Il s’agit de montants minimums applicables à l’ensemble du secteur. Il se peut que de meilleures conditions soient prévues dans votre entreprise. 
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 1
Le conseil d’administration de LBG Bakeries a décidé la semaine dernière de déposer le bilan. 684 jobs sont menacés. “Les travailleurs de LBG Bakeries croyaient avoir la sécurité d’emploi ici. Cette perte d’emplois est un coup dûr,” dit Joris Daemen, secrétaire de LA CSC Alimentation et Services.
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 2
Le 1er janvier 2016, tous les salaires dans l’industrie alimentaire augmenteront. Il s’agit d’une hausse de 0,07 EUR par heure pour tous les salaires. Nous avons négocié cette augmentation salariale dans l’accord sectoriel. En plus, tous les salaires seront indexés de 0,47%. Tous les salaires sont adaptés au 1er janvier, tant les salaires minimums que les salaires réellement payés dans les entreprises qui appliquent des salaires plus élevés.
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 2
Les délégués de l’industrie alimentaire de la CSC Alimentation et Services ont approuvé la proposition d’accord sectoriel lors de la réunion du conseil des délégués du 18 juin 2015. L’accord sectoriel règle les conditions de travail et de salaire pour tous les ouvriers du secteur pour la période 2015-2016.
En savoir plus
miniature industrie alimentaire 1
Le Conseil national du Travail a rendu cet après-midi un avis unanime visant à interdire le paiement du salaire en espèces. Le paiement par virement devient la règle. Cet avis, rendu suite à une proposition de la CSC, marque une première avancée majeure vers la fin du paiement du salaire au noir. Pour des secteurs comme celui de la viande, il s’agit d’une des mesures - outre le registre de présence des travailleurs – destinées à garantir l’emploi sans fraude, qu’elle soit sociale, fiscale ou aux cotisations.
En savoir plus
AVR. 20

Action au Seafood Expo contre l’exploitation dans l’industrie de la pêche

Le poisson et les fruits de mer qui atterrissent dans nos assiettes ont souvent été pêchés par des travailleurs lourdement exploités. C’est pourquoi le syndicat international UITA (Union Internationale des travailleurs de l’alimentation), sa branche européenne (l’EFFAT) et la CSC Alimentation et Services ont mené une action devant le plus grand salon professionnel au monde des produits de la mer, Seafood Expo à Bruxelles.
miniature industrie alimentaire 2
AVR. 16

Modification du contrôle médical des travailleurs qui entrent en contact avec les denrées alimentaires

À partir de l’année prochaine, il n’y aura plus de contrôle médical annuel obligatoire pour les travailleurs qui entrent en contact avec les denrées alimentaires. Mais entre-temps, la nouvelle législation relative à la sécurité alimentaire stipule que, à partir de cette année, les travailleurs doivent disposer d’un certificat médical attestant de leur aptitude de travailler avec des denrées alimentaires.
Cacao
La CSC Alimentation et Services fait campagne pour une production équitable et durable du cacao. Au moyen d’outils ludiques, elle entend remercier, mais aussi sensibiliser les travailleurs des entreprises de cacao en Belgique. Objectif : leur faire prendre conscience que les sorts de tous les acteurs de la filière du chocolat sont liés et qu’il est urgent de se préoccuper de ceux qui cultivent les fèves de cacaoyer.
En savoir plus
Coup de tonnerre à Mouscron : l’abattoir Goemaere a fait aveu de faillite. Les longs mois de négociations pour tenter de sauver ce qui pouvait l’être et les nombreux sacrifices des travailleurs n’auront servi à rien. Plus de 160 travailleurs belges et français se retrouvent sur le carreau.
En savoir plus
Miniature industrie alimentaire
Dans l’industrie alimentaire, les salaires sont indexés chaque année au 1er janvier. Cela signifie qu’ils sont adaptés aux prix des produits et services que nous achetons. De cette manière, vous maintenez votre pouvoir d’achat. Autrement dit, votre salaire vous permet ainsi d’acheter ce que vous achetiez l’année précédente.
En savoir plus
industrie alimentaire
En octobre et novembre, les ouvriers de l’industrie alimentaire relevant du plan de pension sectoriel recevront leur fiche de pension. Cette fiche vous donne un aperçu du solde de votre compte de pension. Cette pension garantit un revenu complémentaire en plus de la pension légale. Votre employeur cotise régulièrement au fonds de pension. Cet argent est placé et rapporte ainsi un rendement supplémentaire.
En savoir plus
OCT. 24

Industrie alimentaire : paiement de la prime syndicale

Début novembre, la prime syndicale sera payée aux ouvriers de l’industrie alimentaire. Nous essayons le plus possible de la payer automatiquement. Pour cela, nous avons besoin de votre numéro de compte.
Si vous avez changé de numéro de compte ces 12 derniers mois, communiquez-le avant le 25 octobre à votre délégué CSC ou au secrétariat de la CSC Alimentation et Services.