Négociations en faisabilité du travail obligatoire

Le 13 juin 2017, les syndicats et employeurs de l’industrie alimentaire ont signé une CCT sectorielle en matière de faisabilité du travail. Un des points importants d l’accord sectoriel a ainsi été concrétisé. En effet, nous voulons stimuler la concertation concernant la faisabilité du travail dans les entreprises.
De nombreuses entreprises recourent souvent au travail intérimaire. Nous apprenons régulièrement que certains travailleurs reçoivent à plusieurs reprises des contrats d’intérim à courte durée. Afin de permettre la concertation à ce sujet au sein des entreprises, nous avons obtenu que la CCT en matière de faisabilité du travail contienne obligatoirement des mesures concernant le travail intérimaire. Ces mesures doivent limiter ce type de travail et permettre d’examiner la possibilité pour les intérimaires d’obtenir un contrat fixe. La CCT d’entreprise doit aussi prévoir des mesures permettant d’améliorer la faisabilité du travail au sein de l’entreprise. Par exemple des mesures concernant l’ergonomie, la pression de travail et les horaires. Un dossier à suivre!